Mein Stück Schweiz Mein Stück Schweiz

Nature

fleisch-mein-stueck-schweiz-4

Nos paysans travaillent en étroite relation avec la nature et utilisent judicieusement les ressources disponibles pour produire la viande. C’est ce qui fait de la viande suisse un bout de Suisse particulièrement naturel.

Prairies, pâturages et alpages marquent les paysages de notre pays. Les conditions naturelles comme la topographie et le climat font de la Suisse un pays d’herbages typique, de ce fait prédisposé à la détention de bétail et à la production de viande suisse de grande qualité.

De nombreuses surfaces agricoles utiles (notamment dans les alpages, sur les coteaux mais aussi sur le plateau) ne sont pas adaptées aux grandes cultures. C’est pourquoi les prés et pâturages couvrent près des deux tiers de notre surface agricole. Grâce aux abondantes précipitations, les graminées, l’herbe et le trèfle poussent en grande quantité, ce qui constitue une base fourragère naturelle, notamment pour nos ruminants.

Grafik

Notre climat doux et pluvieux permet aux graminées et à l’herbe de pousser en abondance dans nos gras alpages et dans nos vertes prairies. Les êtres humains ne peuvent rien en faire, l’herbe n’étant pas comestible. Mais c’est une base fourragère particulièrement naturelle et adaptée pour nos vaches, nos moutons, nos chèvres et autres ruminants. Ils digèrent très bien ce fourrage grossier, qu’ils peuvent transformer en protéines, vitales pour nous. C’est ainsi que l’herbe fournit de précieuses denrées alimentaires comme la viande, le lait ou le fromage, pour répondre à nos besoins quotidiens.

Grafik
Nos animaux reçoivent un fourrage naturel et de bonne qualité.
Bernard Nicod, paysan à Granges-près-Marnand

Pour que les denrées alimentaires soient saines, il faut d’abord que les animaux le soient aussi. C’est pourquoi il est important que nos animaux reçoivent un fourrage naturel et de bonne qualité. Les directives et contrôles stricts garantissent qu’en Suisse, nos animaux de rente ne sont nourris qu’avec du fourrage adapté, produit dans le respect de l’environnement, et ne contenant ni organismes génétiquement modifiés ni farines animales. L’adjonction d’hormones et d’antibiotiques visant à obtenir de meilleurs rendements est aussi interdite en Suisse.

Agroscope, le centre de compétences de la Confédération pour la recherche agricole, est en charge du contrôle et du respect des directives légales sur le fourrage.

Grafik