Mein Stück Schweiz Mein Stück Schweiz

Production durable

nachhaltigkeit-braten-3

Nos paysans sont soucieux de préserver l’environnement, ils produisent en respectant les directives écologiques et contribuent fortement à la préservation de notre paysage culturel et de la biodiversité. C’est ce qui fait de la viande suisse un bout de Suisse particulièrement marqué par le développement durable.

On dit de la Suisse que c’est le château d’eau de l’Europe. Dans la plupart des régions de notre pays, il pleut relativement beaucoup et de façon régulière pendant toute l’année. Nos paysans n’ont quasiment pas besoin de moyens artificiels pour arroser prairies et champs, car dans de nombreux endroits, il pleut plus de 1000 mm par an. Ils économisent néanmoins cette ressource particulièrement précieuse. Notre agriculture utilise moins de 2% de notre quantité d’eau douce, alors que dans le reste du monde, elle en consomme en moyenne 70%.

Grafik

Grâce au climat adapté et aux nombreux herbages, notre agriculture produit plus de 85% du fourrage nécessaire à nos animaux de rente. Seulement une petite partie restante doit être importée, essentiellement le blé de fourrage ainsi que du soja, issu d’une production durable.

Depuis l’interdiction des farines animales dans les fourrages, les besoins en soja ont augmenté. Pourtant la Suisse importe presque exclusivement du soja non génétiquement modifié et issu d’une exploitation certifiée conforme au développement durable.

Grafik
Nos troupeaux valorisent aussi beaucoup de sous-produits.
Bernard Nicod, paysan à Granges-près-Marnand

En Suisse, de nombreux sous-produits de l’industrie agroalimentaire sont transformés en fourrage de grande qualité pour les animaux. Les sous-produits comme le petit-lait issu de la fabrication du fromage, les produits de mouture/décorticage issus de la transformation de céréales et de pommes de terre ainsi que les épluchures issues de la production maraîchère sont particulièrement appréciées tels quels par nos porcs. Nos animaux de rente contribuent donc fortement à réduire le gaspillage alimentaire et nous aident à maintenir de précieuses denrées alimentaires dans le circuit alimentaire.

Grafik

Notre agriculture est soucieuse de l’environnement et a un respect du développement durable particulièrement élevé. Nos paysans respectent pour cela des directives écologiques modernes. 98% des surfaces agricoles suisses sont exploitées par nos paysans conformément aux «prestations écologiques requises PER». Les PER représentent la norme suisse pour une agriculture écologique.

Nos paysans intègrent aussi dans leur travail différentes missions importantes pour la préservation des paysages typiquement suisses. Leurs prestations contribuent beaucoup à promouvoir la précieuse biodiversité de notre pays.

Grafik
Je tiens à la provenance régionale de mes produits.
Gilbert Lehmann, boucher à Ueberstorf

La Suisse est un petit pays dans lequel les exploitations de production et de transformation sont souvent proches les unes des autres. Les temps de transport courts génèrent beaucoup moins de stress pour les animaux, et la qualité de la viande est donc meilleure. Mais les trajets de transport courts et la transformation régionale des produits ont aussi d’importants avantages écologiques et économiques, finalement bénéfiques à tous.

La Suisse applique les règles les plus strictes du monde pour le transport des animaux. Ces directives fixent des exigences élevées concernant les moyens de transport, le besoin de place, la manipulation des animaux avant et pendant le transport, ainsi que pour la formation du personnel chargé du transport. La durée de transport est limitée à huit heures, et le temps de déplacement effectif à six heures. Mais comme les distances sont courtes, dans la plupart des cas, le temps de transport réel n’est même pas aussi important. Dans l’UE en revanche, les temps de transport autorisés peuvent aller jusqu’à 24 heures suivant l'espèce animale.

Grafik